Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Savoirs utiles > La sécurité > L’appel au secours

L'appel au secours

L’appel au secours

- La radio VHF

La radio VHF permet les communications phoniques entre navires et entre navires et stations radiomaritimes côtières.

Ses avantages sont nombreux :

  • veille permanente sur le canal 16 par les stations côtières et les navires de commerce.
  • support de communication utilisés par tous les secours (navires et aéronefs)
  • possibilité de repérage goniométrique par les secours.
  • coût modique de l’émetteur-récepteur, modèles portables résistant à l’aspersion.

Ses limites :

  • portée limitée, les ondes se propageant en ligne droite sont arrêtées par des masques : reliefs côtiers, courbure terrestre.
  • attention à la charge des accumulateurs pour les petits appareils portables.

L’utilisation du canal 16 :

  • Demande d’aide urgente

Appuyez sur le bouton de transmission, et dites clairement et
doucement :
"PAN PAN (répéter 3 fois)
A toutes les stations (répéter 3 fois)
Ici … (répétez le nom de votre navire 3 fois)
Ma position est… (donnez la latitude et longitude ou le relèvement au
compas et la distance exacte à partir d’un point connu. Si vous l’ignorez,
n’essayez pas d’improviser).
Je demande… (décrivez la nature de l’assistance requise, par ex. :
Demande assistance médicale)..
A vous - ceci signifie répondez svp
Terminé."

Relâchez le bouton de transmission et écoutez la réponse
Restez à l’écoute sur le canal 16 ou 2182 FM pour recevoir les
instructions
Si vous n’obtenez pas de réponse, répétez l’appel.

  • En cas de détresse, c’est-à-dire de vie en danger  :

"MAYDAY (répéter 3 fois)
Ici … (répétez le nom de votre navire 3 fois)
Ma position est… (donnez la latitude et longitude ou le relèvement au
compas et la distance exacte à partir d’un point connu. Si vous l’ignorez,
n’essayez pas d’improviser).
Je demande… (décrivez la nature de la détresse, par ex. :
voie d’eau, chavirage, échouement, abordage, incendie, homme à la mer)..
A vous - ceci signifie répondez svp
Terminé."

JPEG - 64.2 ko

- Le réseau téléphonique public

La banalisation des téléphones portables GSM présente un intérêt important pour la sécurité de la navigation en zone côtière ; la couverture maritime dépend, entre autres, du niveau d’urbanisation de la côte qui est en relation avec la densité des relais.

Depuis le 12 décembre 2014, le numéro unique d’appel des CROSS est : 196 (appel gratuit).

Voir les détails sur le site du ministère chargé de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.

-  Les signaux lumineux : Feux rouges à main

Equipement de sécurité obligatoire pour les navigations côtière et hauturière (3 feux). Leur présence à bord des pointus restant en zone côtière n’est pas superflue.

Ces feux ont une portée réduite, ils servent à attirer l’attention des navires proches ou d’un aéronef en émettant une lumière rouge intense pendant environ 1 mn.

Précautions :

  • vérifier la date limite de validité qui figure sur chaque feu,
  • stocker les feux à l’abri de l’humidité (boîte étanche) et de toute flamme (explosif),
  • lire la notice d’utilisation qui figure sur chaque feu avant emploi,
  • pour activer le feu :
    • se placer dans un endroit sous le vent du navire, afin d’éviter le risque d’incendie,
    • tourner soi-même le dos au vent et porter si possible des gants en cuir pour éviter une brûlure,
    • tenir fermement le feu verticalement en faisant très attention aux mentions haut/bas sur la boîte,
    • tirer l’amorce avec l’autre main,
    • en l’absence de départ au bout de 30 secondes, jeter le feu à la mer.

Il existe d’autres types d’engins pyrotechniques d’alerte :

- Fusées parachutes rouges : visibilité 20 milles. durée plus de 40 secondes.

- Fumigènes flottants orange : pour une utilisation diurne et par vent faible.



GIF - 8.8 ko
A
GIF - 10.1 ko
P
GIF - 9.4 ko
S

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip

Mis à jour le dimanche 16 avril 2017